Menu Close

« Une vision durable attire les profils brillants »

Parkwind fait souffler un vent de fraîcheur sur le secteur de l’énergie

Parkwind est l’un des premiers investissements de l’histoire de Korys. Et cela n’a rien d’étonnant quand on sait que les énergies renouvelables s’inscrivent parfaitement dans notre philosophie 3P. Mais Parkwind et Korys ont bien d’autres points communs, notamment l’esprit d’entreprise, la dimension humaine et la flexibilité. Le moment est venu de s’entretenir avec le co-CEO, François Van Leeuw. 

Qui dit Korys dit énergie éolienne (entre autres). « Nos actionnaires Korys, Colruyt Group et PMV sont impliqués depuis le début », explique François Van Leeuw, co-CEO de Parkwind. « Nous sommes intimement convaincus que l’énergie éolienne peut offrir une alternative de choix aux combustibles fossiles et au nucléaire. Nous nous sommes donc orientés dès le départ sur la mer. À l’heure où les permis pour des éoliennes terrestres soulèvent pas mal de réticences, les parcs éoliens offshore ont la cote. Concrètement, nous concevons et entretenons des parcs éoliens en mer. Du premier dessin technique à l’équipage des navires de maintenance, en passant par la commande de l’acier… Nous cherchons une solution pour chaque portion de mer. »

SONY DSC
SONY DSC

Pas de manuel ; juste du bon sens et de l’audace

Ce genre d’opération offshore relève de l’exploit. La construction est complexe, puis vient le défi de l’acheminement de l’électricité sur le continent. En dépit de ces difficultés, le groupe Parkwind s’est positionné en pionnier de l’énergie éolienne. « Quand nous nous sommes lancés, nous connaissions bien sûr les techniques classiques de l’extraction de pétrole et de gaz. Mais à l’époque, nous n’avions pas de manuel expliquant comment construire un parc éolien en mer (rires). Nous avons appris “sur le tas” à rendre une technologie expérimentale rentable. Animés par notre esprit d’entreprise, nous avons simplement fait preuve de bon sens et d’audace. »

SONY DSC
SONY DSC

Trois parcs éoliens = une centrale nucléaire

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entreprise a bien mené sa barque. Avec Belwind, Northwind et Nobelwind, Parkwind dispose aujourd’hui de trois parcs éoliens opérationnels pour la côte belge. Les 178 éoliennes représentent une capacité de 552 mégawatts, soit l’équivalent d’une petite centrale nucléaire. 

En toute logique, l’entreprise a le vent en poupe : de 30 collaborateurs, elle est passée à plus de cent travailleurs. Parkwind a trouvé en Korys un partenaire idéal pour soutenir cette croissance : « L’énergie éolienne est une activité à forte intensité de capital. Les banques et les investisseurs offrent une base solide à nos projets. Mais Korys est bien plus qu’un partenaire financier : il apporte de la valeur ajoutée à quatre niveaux. »

 
Parkwind a trouvé en Korys un partenaire idéal pour soutenir cette croissance
  1. « En termes de vision, nous sommes sur la même longueur d’onde que nos actionnaires. L’ADN de Korys est atypique. C’est une société d’investissement qui investit à long terme, dans un but bien précis : avoir un impact sur la société en misant sur les énergies renouvelables. L’équipe de Korys nous aide à définir les lignes stratégiques. De Vincent Vliebergh, à son équipe et au président (alias le pater familias) Jef Colruyt… Tous véhiculent la philosophie durable et rentable 3P. »

  2. « Cette vision claire a le don de motiver les talents. D’un côté, nous parvenons à attirer des profils brillants (souvent des jeunes) et, de l’autre, l’engagement social et l’autonomie dopent la satisfaction de l’équipe déjà en place. »
  3. « Parkwind dispose d’une liberté opérationnelle, mais Korys fait souffler un vent d’inspiration sur notre organisation. L’objectif est de bientôt permettre aux citoyens d’investir dans nos projets. C’est une idée de Jef Colruyt, le président. D’autre part, Korys contribue à améliorer notre fonctionnement. Concrètement, plusieurs groupes de travail se penchent sur notre approche d’investissement à l’étranger, sur notre reporting comptable… Bref, notre organisation a gagné en professionnalisme sur le plan opérationnel. »

  4.  « Enfin, en intégrant le portefeuille de Korys, nous avons aussi rejoint son réseau. Nous entrons donc en contact avec d’autres pionniers du secteur énergétique. Citons l’entreprise suédoise Greenbyte, dont le logiciel nous aide à surveiller nos parcs éoliens. Le partage des connaissances nous renforce mutuellement. Korys est le liant de cet écosystème. »

 

La vision de Vincent

Les énergies renouvelables sont l’un des trois écosystèmes dans lesquels Korys investit. Vincent Vliebergh est membre de l’équipe chargée des énergies. « Korys est un moteur de la transition énergétique. Nous investissons donc dans les infrastructures qui produisent de l’énergie renouvelable, qu’il s’agisse de parcs éoliens offshore (comme avec Parkwind) ou d’éoliennes et de centrales solaires terrestres. Nous apportons, en outre, notre concours aux technologies qui soutiennent le secteur de l’énergie », explique Vincent.

Parkwind est le premier investissement que Korys a réalisé dans le secteur des énergies renouvelables. Depuis, tout est allé crescendo : « Une toute nouvelle industrie s’est développée ces dernières années. Les parcs éoliens offshore poussent comme des champignons au large des côtes. L’Europe est le centre névralgique de ce marché mondial (qui s’étend de Taïwan à l’Amérique). Parkwind surfe sur la tendance, tout en se hissant dans le top mondial sur ce marché de niche. L’entreprise s’est par exemple installée dans les eaux allemandes et irlandaises. »

Malgré cette expansion internationale, Korys reste fidèle aux valeurs communes : « Parkwind et un acteur relativement modeste qui se démarque par sa flexibilité, sa dimension humaine et son esprit d’entreprise. Ensemble, nous appliquons une logique industrielle. L’idée de base ? Produire de l’énergie durable de manière rentable. »

 

Partagez cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Site web de Parkwind